Chanson anti-maçonne

et sa parodie 

Ces deux pages, que nous avons mises en vis-à-vis pour mieux en permettre la comparaison (on remarquera l'identité des rimes), font directement suite à des Couplets pour et contre les francs-maçons à la page précédente et sont dans le même esprit. Elles constituent les pages 88 et 89 de la Muse maçonne de Du Bois en 1773.

La chanson dite anti-maçonne n'est guère méchante, si bien que, comme le dit Du Bois dans sa note de bas de page, elle amusait plus les maçons qu'elle ne les faisait enrager, et n'était peut-être anti-maçonne que par antiphrase : le seul reproche qui y soit fait à la maçonnerie est celui d'en écarter les dames, ce dont généralement les maçons eux-mêmes se faisaient plutôt gloire. 

Dans le chansonnier maçonnique du XVIIIe, nombreuses sont en effet les chansons qui défendent cette option et s'attachent à la justifier par des arguments tels que ceux de la parodie ci-dessous.

Mais beaucoup aussi leur font pendant en la critiquant et en la jugeant d'un autre temps (par exemple : O mes amis, mes frères / A quoi donc pensiez-vous / Lorsque des lois sévères / Ecartoient loin de nous / Ce sexe doux et tendre ; en 1781, on trouve Le Maçon, trop sévère / Jadis, dans ce séjour / Refusait la lumière / Aux Belles, à l'Amour ; et en 1782, Qu'ils étaient dupes nos aïeux ! / Lorsque, pour chercher la lumière / Ils avaient défendu par une loi sévère / De se servir de deux beaux yeux).

Il n'y a malheureusement aucune indication d'air, mais le Eh ! non, non, non peut faire penser (la métrique n'est cependant pas similaire) au Eh ! bon, bon, bon de cet air-ci ou à l'air Eh ! bon, bon, bon, que le vin est bon, ou encore à un air du Platée de Rameau. On notera que Eh ! bon, bon, bon, que le vin est bon était connu de Du Bois, qui l'avait déjà utilisé dans la Lire Maçonne (p. 126).

 

La note de bas de page fait allusion à la règle selon laquelle il est interdit de faire rimer une syllabe plurielle (i. e. se terminant par s, x ou z) et une syllabe singulière.

Retour au sommaire des chansons antimaçonniques :

Retour à la table des matières de La muse maçonne :