Chansons antimaçonniques

 

La plus grande part des chansons maçonniques est consacrée à faire l'éloge de la maçonnerie, de ses agréments, de ses valeurs, et parfois de ses grands et petits personnages.

Il arrive cependant - et nous en donnons l'un ou l'autre exemple - que la chanson maçonnique se fasse polémique et croise le fer avec les ennemis de la maçonnerie. Parfois avec humour, parfois aussi avec agressivité, mais généralement sans haine.

Nous avons, au cours de nos recherches, eu l'occasion de mettre aussi la main sur quelques chansons antimaçonniques. Il nous a semblé intéressant d'en reproduire l'une ou l'autre. Et on verra qu'ici il en est de franchement haineuses, dans le droit fil - parfois mêlé d'antisémitisme - de la latomophobie la plus primaire.

XVIIIe

Deux chansons profanes sur les maçons (Paris 1737)

Cantique de la Loge des Sauvages à Narbonne

Le Brevet de calotte attribué à Travenol

La chanson secrète (1748)

Protestation burlesque contre l’exclusion des femmes (1747)

Chanson (en apparence) anti-maçonne (1773)

XIXe

L'imbécile maçon

Francs-maçons, d'où venez-vous ? 

En Allemagne en 1889

L'hymne du Congrès antimaçonnique de 1896

XXe

Quand on pendra la gueuse (France, 1ère moitié XXe)

La Catholique (Le Mans, 1906)

Le nouveau drapeau (Belgique, 1911)

La casserole (France, 1906)

Résistance ! (France, vers 1906)

Marseillaise des Electeurs (France, 1906)

Retour au sommaire des chansons autour de la maçonnerie :

Retour au sommaire du Chansonnier :