Cantique de Billard

 Cliquez ici (midi) ou ici (MP3) pour entendre le fichier de cette partition, séquencé par Christophe D.

L'Extrait des travaux de la Loge de Ste Thérèse des Amis de la Constance, à l'occasion de la Fête de l'Ordre de janvier 1809, figure, sous la cote Bibliothèque municipale de Lyon SJ R 335/31, dans les collections de cette Bibliothèque, laquelle nous a obligeamment autorisé à faire usage sur ce site des clichés (crédit photographique Bibliothèque municipale de Lyon, Didier Nicole) qu'elle nous en a fournis, et que nous avons adaptés pour les mettre aux normes du présent site.

Le présent cantique est le premier des trois qui terminent (pp. 29-35) cette publication :
 

           

 CANTIQUE

 

Paroles et Musique du Frère Billard.

 

(On peut le chanter sur l'Air :
Trouverez-vous un Parlement.)

 

Des doux accents de la Gaîté,
Que notre temple retentisse, 
Et qu'avec pleine liberté
Chaque frère se réjouisse.
Exaltons, en bons Francs-Maçons,
Notre chère Maçonnerie,
Car nous devons, à ses leçons,
L'heureux moment qui nous rallie.

 

Le cercle que trace un compas, 
Des cœurs unis est la figure ;
Dans l'équerre, qui ne voit pas, 
Le symbole de la droiture ? 
Le niveau, dont l'utilité 
Est d'applanir toute surface, 
Nous montre que la vanité
Parmi nous ne peut avoir place.

 

Il est, dans notre art enchanteur, 
Mille autres touchantes images,
Qui charment l'esprit et le cœur 
Des plus savans et des plus sages. 
Mais quand notre intime lien 
Serait son unique avantage, 
Ce serait à ce titre un bien 
Vraimant digne de notre hommage.

 

La plus importante des lois 
De notre aimable architecture 
Est de révérer, dans les rois, 
L'Architecte de la nature ; 
De voir, dans le plus pauvre humain, 
Notre semblable et notre frère ; 
De lui tendre en tout temps la main, 
Et de soulager sa misère.

Nous n'avons pas pu identifier le Frère Billard, auteur à la fois du texte et de la musique.

Le même cantique est reproduit, sous le même titre, avec la même mention d'auteur et la même référence d'air, aux pp. 59-60 du Nouveau Code récréatif des Francs-Maçons.

Son couplet 2, sans doute pour son caractère évocateur de la symbolique des outils, a connu un succès particulier : il a en effet été recopié, sous le titre couplet sur les emblèmes maçonniques :

Curieusement, ce couplet figure une deuxième fois au Nouveau Code Récréatif des Francs-Maçons : aux pp. 90-91, il est en effet regroupé avec un autre pour former une chanson unique intitulée La jouissance du maçon et signée Billard. 

Voir ici sur l'air Trouverez-vous un parlement.

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :