Profession de foi maçonnique

Cliquez ici (midi) ou ici (MP3)  pour entendre le fichier de Femmes, voulez-vous éprouver, séquencé par David C.

 

Curieusement attribuée à Vénus - personnage mythologique extrêmement présent dans le chansonnier maçonnique de l'époque - cette profession de foi maçonnique semble hésiter entre la religion chrétienne, le déisme du XVIIIe et un franc paganisme gréco-romain, mêlé de croyance en la métempsycose.

Elle est extraite de l'édition 1812 de la Lyre maçonnique.

Le signataire est le Frère Brad.

BRAD

Le Frère (Jean-)Louis Brad est également auteur :

Brad est identifié à ces ouvrages comme membre de la Loge grenobloise des Coeurs Constan[t]s 

ainsi que comme Orateur de la Loge d'Alexandrie (Italie) les Amis de Napoléon le Grand. C'est dans cette dernière ville qu'il a publié son poème en quatre chants intitulé l'Italie.

Les Acta Latomorum le définissent comme suit :

Brad (Jean-Louis), ancien chirurgien-major à Alexandrie, Orateur de la Loge Ecossaise de cette ville, auteur de plusieurs ouvrages poétiques, notamment des Grâces Maçonnes, de l'Amour Maçon, des Maçons de Cythère, de Vénus Maçonne, et de beaucoup de pièces fugitives très-estimées. 

Voir l'air.

Chose symptomatique, on retrouve en 1836 dans L'Univers maçonnique (colonne 709) le seul premier couplet, sous le même titre ... mais amputé de son sous-titre faite par Vénus.

 

Retour au sommaire de la Lyre 1812 :

Retour au sommaire du Chansonnier :