La Fidélité (Dubois)

Cliquez ici (midi) ou ici (MP3) pour entendre un fichier de l'air mentionné, séquencé par Acélan

L'exemplaire original de ce texte (qui fait partie de la série des cantiques de Dubois, qui l'a composé pour sa propre Loge), a été imprimé à Alençon en 1808 sous le titre :

La Fidélité, 

hommage maçonnique 

à la Loge de la Fidélité (Orient d'Alençon), 

chanté au banquet de la Saint-Jean d'hiver, le 27 du 10e mois 5807

Le texte a été repris, pp. 170-2 (reproduites ci-dessous), dans la Lyre maçonnique de 1812.

Voir l'air Lorsque dans une tour obscure.

Comme on le voit ci-dessus, l'édition originale propose également l'air Que j'aime à voir les hirondelles, qui est donné par la Clé du Caveau sous le n° 487, avec les titres alternatifs Dans ses désirs insatiables ou Sur le gazon dans la prairie : il s'agit d'un air de Devienne sur un poème de Florian tiré du roman pastoral Estelle (poème qui fut également mis en musique par Cherubini et Rudd).

      

  

LA FIDÉLITÉ,

 

HOMMAGE MAçONNIQUE

 

 à la Loge de la Fidélité, à l'Orient d'Alençon.

AIR : Lorsque dans une tour obscure.

Des clés en main, de blanc parée,
Ayant un chien à son côté,
De fleurs et de fruits entourée,
Quelle est cette divinité ?
Près des dieux je vois sa statue,
Dont s'honorait l'antiquité ;
C'est ta protectrice assidue,
Loge de la Fidélité !

Fidélité, vierge sacrée !
Toi qui présides en ces lieux,
Descends de la voùte azurée,
Brùle nos coeurs, serre nos noeuds.
Quelle solennité chérie !
Eh ! n'est-ce pas avoir fêté
Notre patrone et notre amie
Que chanter la Fidélité ?

Il est des vertus très-réelles
Qu'il nous faut aimer chaque jour ;
En amitié soyons fidèles ;
Soyons fidèles en amour :
En amitié comme en tendresse
Qui cherche la félicité,
A ses amis, à sa maîtresse
Doit garder la fidélité.

Grâce à l'Architecte suprême,
Grâce à ses constantes bontés,
Nous trouvons partout un emblême
Qui supplée aux réalités :
Cet azur qui luit sur nos têtes
Annonce en sa sérénité
Aux cieux l'absence des tempêtes,
Comme au coeur la fidélité.

Aux Maîtres.                                              

Vous de la parole perdue
· Qui recouvrâtes le secret, 
Cet azur offre à votre vue
De vos couleurs le doux attrait ;
L'azur en aimable Méandre
Pare le sein de la beauté ...
Salut à la couleur si tendre
Qui nous peint la fidélité !

A tous les Frères.                                        

Pour l'indigence infortunée,
Empressés, veiller nuit et jour ;
A nos enfans, à l'hyménée
Payer un long tribut d'amour ;
Par une chaîne fraternelle
Unir toute l'humanité
Au devoir, au bon coeur, au zèle,
C'est montrer la fidélité.

                      Par le Frère Louis DUBOIS, Rose-Croix

Retour à la Lyre 1812 :

Retour aux  cantiques de Dubois :