Les Cantiques de Louis Dubois

 

Professeur d'histoire littéraire et de bibliographie à l'École centrale de l'Orne, Sous-Préfet de Bernai et de Vitré, membre de plusieurs Académies et sociétés savantes, littéraires et agronomiques de Paris, des départements et de l'étranger, le normand Louis Dubois - ou Du Bois (1773-1855), est un véritable touche-à-tout.

Dans la liste de ses publications, on trouve en effet, outre des poèmes, des titres aussi variés que : Recherches sur le jeu des échecs ; De Mlle Le Normand, et de ses deux biographies, récemment publiées ; Histoire de Lisieux ; Notice sur les bains de Bagnoles (1813) ; Notice sur le chevalier de Clieu, et bibliographie du café ; Notice sur la Marseillaise (à la rédaction de laquelle il raconte avoir collaboré) ; L'Ecole du jardin potager.

Par l'article (1) d'Eric Saunier  Le banquet maçonnique : de la fonction festive à l'apprentissage des valeurs (1750-1848), nous apprenons qu'il fut aussi l'un des animateurs de la théophilanthropie et fort lié au milieu parisien de "l'Idéologie"

(1) paru dans le vol. 4 (1999) des ANNALES DE NORMANDIE, qui reproduit les Actes du XXXIIIe congrès des sociétés historiques et archéologiques de Normandie, tenu à Argentan du 2 au 5 octobre 1997 sous le titre MANGER ET BOIRE EN NORMANDIE.

 

Sa verve s'est également étendue à la chanson maçonnique : le Fonds normand de la Bibliothèque municipale de Lisieux contient en effet quelques cantiques composés par lui pour sa Loge alençonnaise la Fidélité et imprimés (généralement A Alençon, de l'Imprimerie de Malassis le jeune, place du Cours) sur feuilles volantes. Nous avons pu les y photographier.

ci-contre : en-tête d'une lettre (1838) de la Fidélité (symbolisée par un chien)

Ils portent les titres suivants, que nous comptons mettre progressivement en ligne:

Titre  année d'impression nbre de pages  format

Les Frères, vaudeville maçonnique chanté au banquet de la St Jean d'été, dans la loge de la Fidélité, à l'Orient d'Alençon, le 11 Messidor an 13

1805

Les Triomphes de nos frères d'armes, cantique maçonnique, chanté à la loge de la Fidélité, Orient d'Alençon, au banquet de la St Jean d'hiver, le 29° jour du 10° mois de l'an de la VL 5805 (8 Nivose XIV)

1805

Les Visiteurs, vaudeville maçonnique, chanté au banquet de la Saint-Jean d'été, dans la Loge de la Fidélité, à l'Orient d'Alençon, le 5° jour du 5° mois de la VL 5807 

1807

La Paix, hommage maçonnique à Napoléon et à la victoire, pour le banquet donné par la Loge de la Fidélité, à l'Orient d'Alençon, le 16° jour du 6° mois de l'an de la VL 5807, à l'occasion de la naissance de S. M. l'Empereur, de nos victoires et de la paix continentale

1807

La Fidélité, hommage maçonnique à la Loge de la Fidélité (Orient d'Alençon), chanté au banquet de la Saint-Jean d'hiver, le 27 du 10° mois 5807

1807

Les Loges, vaudeville maçonnique, chanté au banquet du 17 du 5° mois de l'an de la VL 5808 (17 Juillet 1808), et dont la Loge de la Fidélité à l'Orient d'Alençon a ordonné l'impression

1808

Les Mystères, vaudeville maçonnique, chanté au banquet de la Loge de la Fidélité à l'Orient d'Alençon, le 31 du 10° mois de l'an de la VL 5809.

le feuillet est de 4 pages, mais les pp. 3 et 4 en sont occupées par un cantique qui ne semble pas maçonnique, La Bonne année pour 1810

1810 2

Cupidon corrigé, ou l'amour devenu franc-maçon, pot-pourri / par Louis Dubois, membre de plusieurs Sociétés savantes de Paris et des départements 

A la fin de ce fascicule, figure également (pp. 15-6) un texte de hauts grades.

1806 16  12°

Louis Dubois est également le signataire d'une chanson, intitulée Portrait du (ou d'un) franc-maçon, figurant à la Lyre maçonnique de 1813-4, ainsi qu'à la Lyre des francs-maçons en 1830. Sauf homonymie, il doit s'agir du même.

 

Retour au sommaire du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :