Le Maçon à l'Ouvrage

Cliquez ici pour entendre le fichier midi de cet air

Ces pages sont les pp. 337 et 338 de La Lire Maçonne

Cette chanson est reprise, avec le même texte, le même titre et la même référence d'air, dans le chansonnier de Holtrop (pages 362-3).

Nous ne l'avons pas encore trouvée dans d'autres chansonniers du XVIIIe, ce qui semble indiquer que son aire de dispersion n'a pas dépassé les Pays-Bas.

L'air est réutilisé par une chanson qui apparaît dans l'édition de 1787.

LE MAÇON A L'OUVRAGE

 

Sur le Vaudeville du Maréchal Ferrant.

 

J'entends frapper à l'Orient,
L'Echo repond à l'Occident ;
Le Vénérable nous appelle,
Sur les ténèbres de ces lieux,
Je vois briller l'éclat des Cieux.
Que notre ardeur se renouvelle :

 

 Tot tot tot, travaillons,
Tot tot tot, bon courage,
Il faut avoir coeur à l'Ouvrage.

 

 

 

 

L'Amitié presente à nos coeurs
Des fers sans poids, des noeuds de fleurs ;
L'allegresse nous environne, 
Livrons-nous aux Sages desirs,
Nos coeurs ont besoin des plaisirs,
Et quand l'innocence les donne
Tot tot tot, &c. bis.

Dans cette Loge où l'équité,
Triomphe avec la charité,
Quel heureux destin nous rassemble !
Unissons nos coeurs & nos voix,
Pour célébrer nos douces loix ;
Avec transport chantons ensemble
Tot tot tot, &c. bis. 

 

Retour à la table des matières de 
La lire maçonne
: