Dialogue sur les Elemens de l'Art

 Cliquez ici pour entendre le fichier midi de cette partition

Ces pages sont les pp. 60 et 61 de La Lire Maçonne. Nous ne les mentionnons ici que pour mémoire, puisque, avec une partition différente, le texte de cette chanson figure déjà à l'identique (mais la Lire a supprimé un des couplets, le dernier, qui est celui où l'auteur parle de lui-même) au Chansonnier de Naudot, sous le titre Chanson par le Frere Freron, où il vous est loisible de la consulter plus lisiblement.

Avec ou sans le dernier couplet, le texte sera repris dans de nombreux recueils du XVIIIe, ainsi que, avec sa partition, au recueil de Ste-Geneviève (pp.71-2).

Notamment, aux pp. 90-2 du recueil de la Veuve Jolly, sous le titre Chanson, on trouve le texte comme à la Lire (i. e. sans le dernier couplet) mais avec la partition de Naudot.

On trouve aussi cette chanson dans la Muse maçonne de 1806 (p. 27).

On la retrouvera en 1806 dans le recueil d'Eleusine (pp. 19-20).

Et également, sous le titre couplets dialogués (1748) et avec la mention Air de la confession, à la Lyre des francs-maçons en 1830 (pp. 104-5), qui reprend même le dernier couplet, tel que figurant chez Naudot et qui avait souvent été écarté par les éditions ultérieures.

Retour à la table des matières de 
La lire maçonne
: