On doit 60.000 francs

 Cliquez ici pour entendre le fichier midi de cette partition, séquencé par Christophe D.

L'air [l']on doit soixante mille francs est extrait de l'opéra-comique (1787) Les dettes de Forgeot et, pour la musique, de Stanislas Champein. Il est donné par la Clé du Caveau sous le n° 428, avec les titres on doit soixante mille francs ou c'est ce qui me console.

A l'acte I, scène 2, le valet Dubois chante :

On doit soixante mille francs
On prend femme de soixante ans
C'est ce qui vous désole
Le jour que vous vous mariez
Tous vos créanciers sont payés
C'est ce qui vous console
.

Cette partition connut de nombreuses utilisations pendant la Révolution, pour des airs de circonstance. C'est sous le titre c'est ce qui me console qu'on la trouve notamment - mais dans une autre tonalité - réutilisée par Champein lui-même dans son chant révolutionnaire Couplets sur la reprise de Toulon.

chanson(s) de ce site utilisant cet air : 1, 2

 

Retour au sommaire des airs profanes :

Retour au sommaire du Chansonnier :