Couplets

 

Ces couplets du Frère Liégeard figurent aux pages 234 et 235 du Tome VI des Annales maçonniques de Caillot.

Aucune référence d'air n'est mentionnée.

La Félicité Bienfaisante est le doux fruit de l'Union : cette phrase fait allusion au rôle de Loge-mère joué par les Vrais Amis de l'Union dans la reconstitution en 1804 de la Loge la Félicité Bienfaisante qui, à l'époque de cette chanson, était la plus importante de Gand et dont Liégeard était l'Orateur.

 

Retour au sommaire des Annales de Caillot :

Retour au sommaire du Chansonnier  :