Les conseils du Docteur

 

Ce document (notice n° FRBNF35156946) est un feuillet de 4 pages (dont une blanche) qui figure au catalogue de la BNF sous la cote FM IMPR-2655 (17). 

Il contient un cantique, qui est une vigoureuse proclamation d'épicurisme, chanté en 1824 par un membre (anonyme) de la loge parisienne d'Emeth.

Mais on peut voir ici que la BNF détient, sous la cote 16-H-489 (5), un autre exemplaire de ce cantique, où le nom de Léger a été rajouté à l'encre. Le fichier Bossu nous apprend qu'il s'agit de Théodore Léger, docteur en médecine, initié le 5 mai 1824 et devenu Compagnon le 5 novembre de la même année.

Il n'y a malheureusement pas de mention d'air.

La loge d'Emeth

La loge d'Emeth fut fondée en 1822, au REAA, sous les auspices du Suprême Conseil de France. En 1828, Bésuchet ne la cite pas dans sa liste des loges, puisque, comme il le rapporte ici, elle est considérée en 1826 par le Grand Orient (dans le cadre de son conflit avec le Suprême Conseil) comme une association irrégulière du fait qu'elle n'a obtenu aucune constitution maçonnique du Grand Orient.

On lit ici (n° 4 de décembre 1832) et ici (n° 6 de mars 1833) dans la Revue de la franc-maçonnerie que, dix ans après sa fondation, la loge a abandonné cette tutelle pour adopter celle du Grand Orient. Il ne semble pas qu'elle ait longtemps survécu à cet épisode, nous n'en avons en tout cas pas trouvé de trace.

Bègue-Clavel en fut Vénérable et y a prononcé en 1824 un discours sur la mort de Louis XVIII et l'avènement de Charles X.

Plusieurs documents (tableaux et extraits du livre d'Or) concernant cette loge font partie à la BNF de la cote 16-H-489. 

La devise NOUS SERONS ECLAIRÉS PUISQUE NOUS VOULONS L’ETRE figure à la médaille de la Loge. Au centre du triangle, en caractères hébraïques, אמת (Emeth, qui signifie Vérité).


              

         

            

LES CONSEILS

du Docteur

CANTIQUE MAÇONNIQUE,

Par le Frère ....

membre de la loge écossaise d'emeth,

Chanté au Banquet fraternel de cet Atelier,
le 1er Décembre 1824.

 

 

Mes frères, pour rester toujours
Recouvert d'une robe noire,
De docteur en mes discours
Je veux conserver le grimoire.
Ecoutez les leçons
Que je vais donner en chantant :
 
Francs-Maçons, 
Jouissons,
Jouissons, jouissons du présent.

 

Pour être heureux chacun prétend
Connaître une route certaine ;
Le bonheur fuit cependant
Presque toute l’espèce humaine.
Ecoutez les leçons
Qu'un Frère vous donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc.

 

Dans l'avenir l’homme toujours
Place toute son espérance ;
Le temps fuit et tous les jours
Il recule sa jouissance.
Ecoutez les leçons
Qu'un Frère vous donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc. 

 

Profitez de tous vos instants,
Demain vous finirez peut-être ;
Mais en vain s'enfuit le Temps,
Qui sait jouir en est le maître.
Ecoutez les leçons
Qu'un Frère vous donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc.

 

Mais choisissez bien vos moyens;
Ne dissipez pas votre vie ;
C'est elle de tous vos biens
Qui veut le plus d'économie.
Comprenez les leçons
Qu'un Frère vous donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc.

 

Voluptueux, dans le plaisir
De tes jours tu brûles la trame.
Quelle erreur ! tu crois jouir,
Et l'ennui vient glacer ton âme.
Entends bien les leçons
Qu'un Frère te donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc.

 

Ambitieux, dans les grandeurs
Pourquoi mettre tant d'importance ?
En briguant de vains honneurs
Tu consumes ton existence.
Retiens bien les leçons
Qu'un Frère te donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc.

 

Que je plains ceux que tu séduis,
Fortune toujours si glissante !
Quand tu viens ou quand tu fuis
Conservons notre âme contente.
Comprenez les leçons
Qu'un Frère vous donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc.

 

Le bonheur est indépendant
Des caprices de la Fortune ;
Mes Frères, c'est en riant
Qu'on trouve sa fleur peu commune.
Pratiquez les leçons
Qu'un Frère vous donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc.

 

On trouve toujours le bonheur
Avec une âme simple et pure ;
Les faux biens dans notre cœur
Etouffent souvent la nature.
Profitez des leçons
Qu'un Frère vous donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc.

 

A l’amitié j'ouvre mon cœur,
Elle embellit notre existence ;
Un ami dans le bonheur
Vient doubler notre jouissance.
Pratiquez les leçons
Qu'un Frère vous donne en chantant :
 
Francs-Maçons, etc. 

 

Quand le Destin frappe un ami,
Ce malheur seul abat le sage.
Pour calmer ce sombre ennui
Réservons tout notre courage.
Et selon les leçons
Que donne le Frère en chantant :
 
Francs-Maçons, 
Jouissons,
Jouissons, jouissons du présent.

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :