Occupations maçonnes 

Cliquez ici (midi) ou ici (MP3) pour entendre le fichier de l'air mentionné, séquencé par B. A.

A l'édition 1787 de La Lire Maçonne, le contenu initial des pages 182-3 est comprimé sur une page et demie, afin de faire la place à cette chanson nouvelle, qui occupe ainsi la partie inférieure de la p. 183.

C'est une des quelques chansons du XVIIIe où l'on relève déjà la présence (ici en capitales !) du triplet force, sagesse, beauté.

Voir ici sur l'air Nous jouissons dans nos hameaux.

On remarquera la métrique particulière (alternance de 8M et de 6F)

Occupations Maçonnes.

Air : Nous jouîssons dans nos hameaux.

 

 

NOus faisons, en bons Francs-Maçons,
Plusieurs pélerinages ; 
Mais nous ne les entreprenons 
Que sous d'heureux présages. 
Nous voyageons en sûreté , 
Guidés par la sagesse : 
Le flambeau de la vérité 
Nous éclaire sans cesse.

 

 

Nous élevons depuis longtemps 
De nobles Edifices ; 
Et nous posons leurs fondemens 
Sur les débris des vices : 
La Sagesse trace nos plans,
La Force en est la base, 
La Beauté des compartlmens 
Ravit l‘âme en extase.

On trouvait déjà cette chanson (avec la même référence d'air) :

mais ces 2 versions comprenaient un 3e couplet (qui n'a pas été reproduit par la Lire vu le manque de place ?) qu'on voit ci-dessous (dans l'édition de Lausanne) :

Ce qu'on voit en moi de talens,
Pour nos divins mystères ,
C'est à vos sages documens,
Que je le dois mes frères,
Aussi je veux de plus en plus.
Vous faire à tous connoître,
Que dans la route des vertus ,
Je suivrai nôtre maître. 

En outre, la version de Sophonople se poursuit, sous le même titre, avec des couplets sur un autre air, qui figurent également à Lausanne (p. 249) mais y sont considérés comme une chanson indépendante.

On retrouvera la chanson (version à 2 couplets comme dans la Lire qui en est la source) en 1806 dans la Muse maçonne (p. 111).

Retour à la table des matières de 
La lire maçonne
: