Le recueil de Sophonople

 

Ce Recueil de chansons pour la maçonnerie des hommes et des femmes, augmenté de plusieurs vaudevilles nouveaux, est un ouvrage (fictivement) imprimé à Sophonople, l'an de la renaissance des Vertus, 3 5 7

Il fait partie de la très grande famille (que nous avons appelée famille de Jérusalem) de recueils de la seconde moitié du XVIIIe (et du tout début du XIXe) qui reprennent comme base toutes - ou presque toutes - les chansons de Naudot, en y ajoutant d'autres, soit nouvelles, soit recopiées d'un autre recueil. 

Il ne porte pas de date, mais Fesch le mentionne comme datant de 1757 (il est frappant qu'à cette date on évoque déjà une maçonnerie des hommes et des femmes) et réédité en 1760, 1770 et 1787.

Il serait évidemment particulièrement intéressant de pouvoir comparer ces différentes éditions. N'ayant pu en consulter qu'une, nous n'en avons évidemment pas eu la possibilité. En outre, nous ignorons quelle en est la date : nous savons cependant qu'elle ne peut être antérieure à 1761, puisqu'une de ses pages fait référence à un air datant de cette année-là.

L'exemplaire disponible sur le site Gallica correspond à la même édition que le nôtre, mais il est tronqué puisqu'il s'arrête abruptement à la page 72.

Ce recueil est-il vraiment spécifique d'une maçonnerie des hommes et des femmes ? Pas spécialement : nombreux sont les recueils du XVIIIe - à commencer par celui de Naudot dès 1737, et ce sera encore le cas en 1779 chez Guillemain de Saint-Victor - qui font une large place à la présence des Soeurs. De ce point de vue-là, il ne constitue donc aucunement une exception.

Par contre, parmi les chansons qui sont spécifiques à ce recueil, certaines (figurant dans le Supplément) soulignent particulièrement les heureux caractères des Loges mixtes (qu'elles soient ou non des Loges d'Adoption) et la félicité réservée à ceux qui s'y retrouvent.

On trouvera ci-dessous la table des matières. Certaines de ces pages sont (ou seront) ici, soit publiées ici, soit (au cas où elles se retrouvent dans d'autres recueils) référencées :

Les titres précédés d'un * concernent des chansons que, sauf erreur, nous n'avons jusqu'à présent pas trouvées ailleurs que dans ce recueil (sinon éventuellement dans des chansonniers manifestement ultérieurs).

 

Page

Titre indiqué dans le recueil

Incipit

3

* Epître dédicatoire aux frères

Ce recueil aimables frères
4

Avis aux profanes

Dans vos discours
5

Dialogue entre un profane et un maçon

Quel est le travail de vos mains
7

Eloge de la maçonnerie

Qui de la maçonnerie
9

Autre éloge

Que dans ce charmant asile
11

* Invitation 

A la maçonnerie consacrons notre vie
12

Autre invitation

Par trois fois trois mes frères chantons avec éclat
16

Invitation pour l'entrée de table sur la marche des francs-maçons

La main aux armes frères
17 * Frères compagnons ensemble chargeons
18 * Chers amis jouissons
19 Dans ces banquets délicieux une suprême intelligence

21

Des francs maçons chantons
22

Compliment fait en loge par le Frère ... après sa réception

Oui c'est en ce moment que justement je me blâme
25

Eloge de la maçonnerie

Nous seuls des secrets des maçons possédons l'entier héritage
28

Couplets 

Le philosophe entêté
29

Chanson des Maîtres 

Tous de concert chantons à l'honneur de nos Maîtres
32

Chanson des surveillants

Adam à sa postérité
36

Chanson des Compagnons

Art divin l'Etre suprême
37

Chanson des Apprentifs

Frères et Compagnons de la Maçonnerie
40

Autre Chanson des Apprentifs

Frères et Compagnons de cet Ordre sublime
43

Chanson des visiteurs

Un digne maître nous rassemble
45

Couplets mystiques

Du moindre rang au diadème
47

Couplets à répéter en chœur

Je trouve ici la vérité
51

52

Eloge de la maçonnerie pour être chanté par le Frère Orateur 

Nous faisons en bons francs-maçons plusieurs pélerinages

Chantons les nœuds qui nous unissent

 54

Remerciement d'un frère nouvellement initié

Recevez très aimables frères
57

Chanson

Frères que des plus doux accords
59

Autre

Perpétuons dans notre ordre les plaisirs purs et parfaits
61

Couplets

Quel est ce monde enchanté
64

Chanson

Frères maçons de cette Loge
66

* Autre 

Des francs-maçons faisons l'éloge
67

Couplets

D'une innocente vie qui veut remplir le cours
70

Chanson

La paix dans ce charmant séjour
71

Autre

Que tout ce qui respire
72

Couplets de table pour porter la santé du Grand Maître

Unissons-nous à cette table
74

Chanson de table 

Douce sympathie
77

Enthousiasme

Anime-moi de ton génie
80

Autre d'un petit-maître aspirant à la maçonnerie 

Si comme le berger Pâris
81

Réponse à la chanson précédente 

Monsieur l'obstacle qui vous tient
83

* Portrait des FM aux profanes 

Vous qui blâmez nos mystères
86

* Préceptes et devoirs d'un maçon 

Loin d'ici les têtes légères
87

* Portrait d'un maçon 

Un vrai maçon dans son coeur
88

* Le bon parti 

Amis laissons là le vulgaire
89

Les qualités que doivent avoir les vrais maçons 

O toi qui de l'être suprême
92

les oracles des francs-maçons 

Mortel dont la plainte importune
95

Conclusion 

Dans nos Loges nous bâtissons

SUPPLéMENT

Après les pp. 1-96 de notre édition, figure un supplément (ce qui donne à penser que les éditions antérieures étaient moins riches)

99

Les francs-maçons au beau sexe 

Accordez nous votre suffrage
101

invitation 

Pour passer doucement la vie
102

Souhaits d'un frère

Thémire a des traits ravissants
103

* Couplets à un candidat 

Si vous cherchez le bonheur
104

chanson 

goûtons dans ces retraites le fruit d'un doux loisir
106

Temple de la Candeur 

Ici nous suivons les lois de l'amitié la plus pure
107

couplets 

exempts des erreurs du vulgaire que notre sort est glorieux !
109

* Autres 

Qui cherche un bonheur durable doit se ranger sous nos lois
111

Attraits de la maçonnerie 

Ah! que nos plaisirs ont d'attraits
112

Autre 

Au sein de l'indépendance
114

Chanson 

Chantez d'un cœur plein d'allégresse
116

* autre 

L'homme toujours s'agite
117

Au beau sexe

La lanterne à la main
119

* Pour les dames 

O filii et filiae le maître
121

éloge 

Aimable maçonnerie, rien n'égale tes bienfaits
122

Chanson

A notre maître dans ce jour
124

Couplets. 

dans nos banquets point de mélancolie
125

Autres 

Dans ce doux et charmant festin
126

Sagesse maçonne 

Ces sages vains si vantés dans la Grèce
128

Autre pour les loges des dames 

Qu'au loin le noir chagrin décampe
129

* Une maçonne après sa réception 

Quelle douceur
130

* Une récipiendaire

En entrant dans cette loge
132

Invitation apologétique 

C'est ici le Séjour qu'habite l'innocence
132

Autre de table 

A la Santé de nos maçonnes
133

* chanson 

Célébrons dans nos vifs transports
134

* couplets 

Non rien n'égale sous les cieux
135

* pot-pourri 

Frères et sœurs unissons-nous
137

Fruits de la maçonnerie (NB : la version de cette chanson donnée ici est très spécifique et justifie bien le titre pour la maçonnerie des hommes et des femmes donné au recueil)

tous les plaisirs de la vie n'offrent que de faux attraits
140

Chanson de table 

Buvons buvons de ce vin frais
142

Pour clore une loge 

Joignons-nous mains en mains

Retour au sommaire XVIIIe :

Retour au sommaire du Chansonnier :