Fondement de l'Art

 Cliquez ici pour entendre le fichier midi de cette partition

Ces pages - reprenant une chanson du chansonnier de Naudot - sont les pp. 74 à 76 de La Lire Maçonne. On retrouvera cette chanson dans un grand nombre des recueils ultérieurs, par exemple : 

Le texte de cette chanson se trouvera recopié aux pp. 20-23 du Recueil de cantiques pour l'occasion de la Fête de l'Inauguration du Nouveau Temple de la Respectable Loge de Saint Jean de l'Espérance à l'Orient de Berne le 16e Jour du 10e Mois 5809.

La partition correspond à celles données par Théaville pour Revenant de Lorette.

 

FONDEMENT DE L'ART.

Sur l'Air : Revenant de Lorette.

D'une innocente vie,
Qui veut remplir le cours,
A la Maçonnerie 
Doit consacrer ses jours.

Etre ferme en sa religion,
Tout hasarder pour elle, 
Et n'avoir point d'autre ambition,
Que d'être juste et bon, 
Sujet rempli de zèle, 
Ami tendre et fidèle ; 
De tout Maçon parfait, 
C'est le premier secret.

Admirons,
Célébrons
Les mystères
De nos Frères,
Bénissons,
Chérissons
Le sort dont nous jouissons.

Dans une route obscure 
Et par mille détours 
J'errois à l'aventure
Sans guide et sans secours : 

Dans le Temple à peine suis-je entré, 
Qu'un globe de lumière 
Sur mes yeux lance un rayon sacré ;
Je me séns éclairé. 
De tout ce que revère 
Le prophane vulgaire, 
Je vois le faux brillant,
L'erreur et le néant.
          Admirons &c.

Phébus sortant de l'onde 
Én faveur des humains, 
Est la source féconde 
Des jours purs et sereins.

Tel on voit le Maître des Maçons
Dans son illustre Ecole,
Eclairer, par ses sages leçons, 
Frères et Compagnons. 
De l'un à l'autre Pole 
Partout que son Nom vole ; 
Mais sachons à jamais 
Renfermer ses secrets. 
          Admirons &c.

Sans la Maçonnerie 
Que sont tous les banquets ? 
Bacchus et la Folie
N'en font-ils pas les frais ? 

Nos festins les plus délicieux 
N'offrent rien que de sage ;
Nos convives sont voluptueux, 
Mais toujours vertueux,
Cet excellent breuvage 
Nous sert à rendre hommage 
A l'éternel Auteur 
De notre vrai Bonheur. 
          Admirons &c.

 

Retour à la table des matières de 
La lire maçonne
: