l'Espérance (Zur Hoffnung) à Berne

 

C'est à l'initiative de maçons français (la Suisse étant à l'époque sous domination française) que fut créée la Loge de Saint Jean de l'Espérance à l'Orient de Berne, et c'est sous les auspices du Grand Orient de France qu'eut lieu le 7 février 1804 l'allumage de ses feux.

Pendant cette période française, la Loge a publié deux Recueils de cantiques en 1809 et 1812. 

Un Festlied sur un texte de Muther lui a été dédié en 1819.

Parmi ses membres elle compta Elie Ducommun et les compositeurs Korbmann et Mendel.

Elle existe toujours sous le titre distinctif Zur Hoffnung et est active musicalement (voir par exemple ici).

On remarque ci-dessus l'évolution stylistique du logo de la Loge, toujours centré sur l'ancre, symbole chrétien de l'Espérance.

Léopold Ier, maçon ?

C'est dans cette Loge qu'aurait été initié le futur roi Léopold Ier de Belgique.

Le Grand Orient de Belgique s'est toujours prévalu de l'appartenance maçonnique de celui-ci, appartenance que certains considèrent cependant comme douteuse. Il semble bien en tout cas qu'une telle appartenance n'ait jamais été que nominale, sans trace de présence en Loge.

C'est seulement après le décès du roi que l'Obédience sollicita des preuves de cette appartenance, et qu'elle put les obtenir, via une lettre dont voici des extraits :

...

Retour au sommaire des Loges:

Retour à l'entrée du musée :