Mars et Thémis (Paris)

 

La Loge de Mars et Thémis à l'Orient de Paris fut fondée le 7 juin 1784 et, comme on le voit ici, installée en 1785.

On voit ici que Person en avait été fondateur et Vénérable. Miramond figure également parmi ses membres.

Selon les Tableaux alphabétiques des Loges de la correspodance du Grand Orient de France, en 1786 et 8, Raguenau de la Chenaye, lieutenant pour le Roi en Picardie, en était le Vénérable et, en 1789, c'était le Frère Billard, américain.

Selon cette page, Marc Bédarride y reçut la maîtrise en 1802.

Comme on le voit à ce compte-rendu d'une de ses Fêtes de l'Ordre (sans doute en 1806), Moulon de la Chesnaye, après avoir été le Vénérable des 9 Soeurs lors du réveil de 1805, fut Vénérable de Mars et Thémis.

Sous l'Empire, Mars et Thémis s'unit avec une autre Loge parisienne, l'Espérance, comme on le voit ici ou ici.

La médaille de la Loge de Mars et Thémis à l'Orient de Lutèce (Paris), confirme l'érection (erexerunt) de ses colonnes en 1784.

Sa devise Non lex sine armis (il n'y a pas de loi sans armes) est symbolisée par Thémis, personnification de la Justice (tenant dans la main gauche un faisceau de licteur, qui deviendra un emblème de la première République) armant le bras de Mars (personnification de la force armée) avec une épée.

 

Les images ci-contre sont reproduites, avec l'aimable autorisation de l'auteur, du précieux ouvrage Les Métaux et la Mémoire de Marc Labouret (dont on lira ici avec grand intérêt les commentaires, cfr § 2). 

 

Retour au sommaire des Loges :

Retour à l'entrée du musée :