Carl Eberwein

Cliquez ici pour entendre son lied Sonnen, die im Äther strahlen, séquencé par Christophe D.

 

Fils du musicien Alexander Bartholomäus Eberwein (1751–1811) et frère cadet du compositeur (également maçon) Traugott Eberwein (1775-1831), Franz Carl Adalbert Eberwein (1786-1868) est un violoniste et compositeur allemand qui, en dehors d'une période d'études à Berlin de 1808 à 1810 avec Carl Friedrich Zelter, vécut toute sa vie à Weimar où il fut l'ami et le collaborateur de Goethe et occupa différentes fonctions.

On lui doit des opéras, des mélodies, des oeuvres religieuses, de la musique de chambre et symphonique.

Lors du 78e anniversaire de Goethe il mit en musique le poème Schöne Stunden fehren wieder

Voici ce qu'en dit Fétis dans son volume 3 :

EBERWEIN (Charles), deuxième frère de Traugott Maximilien, a été directeur de musique à Weimar, où il est né, en 1784. Comme son frère, il apprit la musique sous la direction de son père, et il fit ses études littéraires et scientifiques au gymnase de sa ville natale. Plus tard il reçut des leçons d'harmonie et de composition de son frère aîné. La nature lui avait donné plus d'originalité dans les idées que celui-ci n'en avait reçu ; Charles Eberwein développa ces dons heureux par les méditations de son esprit sérieux. Toutefois, malgré cette qualité naturelle d'invention qu'on remarquait en lui dans ses premiers ouvrages, son admiration pour les œuvres de Mozart lui a fait imiter le style de ce grand maître dans quelques-unes de ses productions. [suit une liste d’oeuvres].

Dans son supplément (où il annonce son décès), Fétis le traite aussi de compositeur dramatique distingué et de virtuose remarquable sur le violon.

L'ouvrage de Heinz Schuler, Musik und Freimaurerei (Florian Noetzel Verlag, 2016), le donne comme membre en 1814 de la Loge de Weimar Amalia zu den drei Rosen et cite de lui plusieurs lieder maçonniques.

On trouve 7 de ses lieder au chansonnier (1851) de cette Loge Amalia zu den drei Rosen :

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :