Friedrich Benda

En cliquant ici, vous entendrez un extrait du 3e mouvement (Rondo) de son concerto en ré majeur pour violon, interprété par Albrecht Rau accompagné par la Neubrandenburger Philharmonie dirigée par Romely Pfund (CD Hofmusik in Mecklenburg, RBM/463183)

Fils de Georg Anton Benda, Friedrich Ludwig Benda (1752-1792) fut violoniste, chef d'orchestre et compositeur. On trouve ici certaines de ses partitions.

Dans l'ouvrage de Karlheinz Gerlach, Die Freimaurer im Alten Preußen 1738–1806, Die Logen in Berlin, on le trouve (p. 468) mentionné comme membre en 1783 de la Loge Royale York de l’Amitié.

Le Bauld de Nans rapporte que le Frère Benda (NDLR : s'agit-il de lui ou de son père ?) se distingua lors du concert qui accompagna la visite, le 10 juin 1780, de deux Princesses de Prusse à la Loge La Royale Yorck de l'Amitié (Concialini, Jarnowick et Beer participaient également à ce concert).

Voici ce qu'en dit Fétis (qui est mal informé sur sa date de naissance) dans son T. 1 :

BENDA. (Frédéric-Louis), fils de Georges Benda, naquit à Gotha, en 1746. Devenu habile sur le violon, il fut nommé chef d'orchestre du petit théâtre de Seyler, en 1778. Quatre ans après on l'appela à Hanau pour y prendre la direction du théâtre. Il s'y maria avec mademoiselle Rietz, cantatrice célèbre, connue depuis sous le nom de madame Benda, fit avec elle un voyage à Berlin et à Vienne, et entra, en 1783, au service du duc de Mecklenbourg, avec un traitement de mille écus de Prusse. De là, il passa à Kœnigsberg, en 1789, comme directeur des concerts ; mais il ne jouit pas longtemps de cet emploi, car il mourut le 27 mars 1792, à l'âge de quarante-six ans. [suit une liste d'oeuvres]

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :