Antoine BIANCHI

 

Antoine BIANCHI (1758 - ? après 1817), chanteur (baryton) et compositeur, naquit à Milan et fit ses débuts en Italie. En 1790, il s'installa en Allemagne (où il fut notamment engagé à la Cour des princes de Nassau-Weilburg et à la Cour de Berlin, où il épousa une danseuse de l'Opéra). On sait qu'il rentra en Italie en 1802, qu'il vécut à Paris de 1804 à 1806, et qu'en 1817 il retourna en Allemagne, où il mourut à une date indéterminée. 

Il est complètement tombé dans l'oubli, et nous n'avons pu trouver de lui ni enregistrement ni portrait.

Il figure en 1804, sous la rubrique Harmonie, au Tableau de la Loge parisienne Saint-Alexandre d'Ecosse où il est désigné comme Maître et comme compositeur de musique et Intendant de l'Harmonie :

Extrait du Tableau Général des Membres qui composent la Rble L. Ecossaise de St Alexandre d'Ecosse à l'Epoque du ... Jour du ... Mois de la Gde L 5804, de la Restauration 5564 et de l'Ere Vulgaire le ... An 13

Bianchi est également signalé comme membre des Loges Sainte-Joséphine et Sainte-Catherine.

Au Tome II des Annales maçonniques de Caillot (ce tome est accessible sur Google-Books, derrière le Tome I), on trouve, p. 220,  une cantate (titre ci-contre) et, p. 153, un chant élégiaque, dont il a fait la musique. 

Il est aussi l'auteur d'une nouvelle partition pour le texte de Nogaret le Déluge qui avait antérieurement été utilisé par Giroust.

(une de nos sources pour cette page est l'article de F. W. Seal-Coon publié en 1978 par Ars Quatuor Coronatorum, Vol. 90, pp. 231-248)

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique: