Georges-Jules SIEBER

 Cliquez ici pour entendre le fichier midi de son Hymne des hauts grades, séquencé par Christophe D.

Fils de Jean-Georges Sieber, Georges-Jules SIEBER (1775 - 1847) fut surtout éditeur de musique, mais aussi compositeur; à ce dernier titre, il est d'ailleurs totalement oublié de nos jours, ce qui explique que cette page soit aussi muette - puisque, sauf erreur, il n'a jamais été enregistré - que peu illustrée.

Dès l'âge de 6 ans il apprend le piano avec Nicodami, et ensuite la composition au Conservatoire avec Berton.

En 1799 il s'installe comme éditeur, à l'enseigne A la flute enchantée. En 1822, il succède à son père aux Editions Sieber.

Il est membre des Enfants d'Apollon (société musicale souvent considérée comme para-maçonnique) et, en 1811, de la Loge parisienne Le Point Parfait.

Ses oeuvres comprennent des sonates, 3 nocturnes pour piano et cor, des contredanses, ainsi que (selon Fétis dans sa Biographie universelle des musiciens), un chant maçonnique (en 1821), la Rose et la Croix, et (selon Christine Naslin-Gaudin, dans l'article Répertoire de l'Encyclopédie de la Franc-Maçonnerie éditée en Pochothèque), un Hymne des Hauts Grades. Celui qui figure à notre site chansons maçonniques est probablement ce dernier.

Une de nos sources pour cette page est l'article d'Anik DEVRIÈS, Les éditions musicales Sieber, paru dans le Tome 55 (1969) de la Revue de Musicologie, organe de la Société française de musicologie.

Retour à la table chronologique:

Retour à la table alphabétique: