Isis

Selon Bésuchet, la Loge d'Isis fut installée à Paris le 11 juillet 1808 et elle avait Chapitre et Conseil de 30e.

Elle avait également une Loge d'Adoption.

ci-dessous : la médaille de cette Loge, description reprise du site Médailles napoléoniennes.
 

L[oge] ET CHAP[itre] D'ISIS OR[ient] DE PARIS CONSTI[tués] EN 1808. Cercle dans un niveau triangulaire, fil à plomb.

CONCORDIA LIBERALITATE AMICITIA FULGET (tentative de traduction : elle resplendit par la concorde, la générosité et l'amitié). Une figure d'Isis, de face, assise sur un trône supporté par deux sphinx, répand de la main gauche des fleurs et des fruits, et de la droite presse l'une de ses mamelles.

Le Frère Azé en était Orateur en 1822. Laforêt et Quillet en furent membre.

Nous connaissons une Cantate qui y fut chantée en 1819.

 

Isis-Montyon

La Loge d'Isis-Montyon résulte de la fusion en 1831 d'Isis avec Montyon, ainsi nommée en l'honneur de Jean-Baptiste de Montyon (image ci-contre). 

 

Ci-dessous : médaille du Conseil de 30es attaché à Isis-Montyon : la douce et confiante amitié les unit.

Comme on le voit au jeton ci-dessous (dont l'usure atteste qu'il a beaucoup servi), Isis-Montyon avait repris comme date de fondation celle d'Isis.

Il est possible de consulter sur google-livres l'édition 1839 des Statuts particuliers d'Isis-Montyon. On y verra (p. 74) que, à l'instar de Montyon lui-même, la Loge décernait des prix de vertu. Cela lui valut, en 1839, d'être un des premiers lauréats des récompenses maçonniques du Grand Orient de France.

Nous connaissons l'existence de Ma réception : impression d'un néophyte, cantique maçonnique chanté par le Frère Schneitz au banquet de La R.L. Isis-Montyon, le 8 février 1856, mais n'avons pu en retrouver trace.
 

Il y eut également à Orléans une Loge des Emules de Montyon et à Saint-Denis une Loge des Admirateurs de Montyon, installée en 1837.


 

En 1865, Isis-Montyon se divise sur la question des débats politiques en Loge, ce qui provoque une scission et la création de la Loge l'Ecole mutuelle.

Retour au sommaire des Loges :

Retour à l'entrée du musée :