Laforêt

 

Cotte mentionne un

LAFOREST (François Augustin SIMONNEAU, dit), né à Aillant-sur-Tholon (Yonne) le 7 avril 1777. Ténor. Membre des Loges L’Amitié (1804-1809) et La Vraie Réunion (1805-1811).

Mais (sauf homonymie peu probable) il semble que son initiation soit encore antérieure, puisqu'il est déjà désigné comme un Très Cher Frère en 1801.

Pinaud nous avait communiqué avant son décès les données suivantes, qu'il avait recueillies en vue de les publier dans l'ouvrage qu'il préparait (mais qu'il n'a pu terminer) sur Les Musiciens francs-maçons au temps de Napoléon :

Membre de l’Académie impériale de musique depuis 1799, puis de l’Opéra jusqu’en 1817. Membre de la chapelle des Tuileries de 1806 à 1815. Membre affilié libre de la loge Isis en 1812.

On le trouve également (en tant que Laforêt) à l'Almanach impérial 1811 dans une liste des chanteurs de l'Académie Impériale de Musique.

Il nous semble hautement probable (même si cela en ferait sans doute un recordman du nombre de Loges !) qu'il s'agisse du Frère Laforêt mentionné :

Il intervient d'ailleurs régulièrement (souvent avec Bertin) comme chanteur aux Banquets annuels de la Société du Réveil de la Nature.

Ce sont ces deux dernières mentions qui lui valent une présence sur ce site, même s'il ne s'agit probablement que d'un compositeur très occasionnel.

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :