Ambrosch

Cliquez ici pour entendre le fichier midi de son lied An einen neu aufgenommen Bruder, séquencé par Christophe D.

Josef Karel Ambrož (Joseph Karl Ambrosch, 1754 ou 1759 selon les sources - 1822) fut un ténor à succès mais aussi un compositeur de mélodies, dont bon nombre de chants maçonniques (1, 2 ou 3 par exemple). Il est d'ailleurs avec Böheim l'auteur de la première édition, en 1793, des Freimaurer Lieder mit Melodien

Dans l'ouvrage de Karlheinz Gerlach, Die Freimaurer im Alten Preußen 1738–1806, on le trouve (pp. 372 et 752) mentionné comme initié en 1792 (après avoir été proposé à Zu den drei goldenen Schlüsseln) à la Loge Zur Beständigkeit (fondée en 1775) et en 1801 membre de la Loge Zu den drei Seraphim. Il présida en 1811-2 le Collegium musical berlinois.

Voici ce qu'en dit Fétis dans son Tome 1 :

AMBROSCH (Joseph-Charles), premier ténor au théâtre national de Berlin, naquit en 1759, à Crumau, en Bohême. Il fit ses études musicales à Prague, sous la direction de Kozeluch l'aîné, et débuta au théâtre de Bayreuth en 1784. Il se fit entendre sur les théâtres de Hambourg, d'Hanovre et de Vienne jusqu'en 1791, où il se rendit à Berlin. Il y obtint de grands succès, tant à cause de la beauté de sa voix que par sa vocalisation pure et l'expression de son chant. Outre son talent comme chanteur, Ambrosch possédait aussi celui de la composition ... Ambrosch est mort à Berlin, le 8 septembre 1822.

Les dates des compositions mentionnées par Fétis s'échelonnent entre 1793 et 1800.

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :