Dans nos loges nous bâtissons

Cliquez ici pour entendre l'air 

 

  

 

  

Dans nos loges nous bâtissons
Vla ce que c'est que les francs-maçons.
Sur les vertus nous élevons
tous nos édifices,
Et jamais les vices,
N'ont pénétré dans nos maisons,
Vla ce que c'est que les francs-maçons.

Nos ouvrages sont toujours bons,
Vla ce que c'est que les francs-maçons.
Dans les plans que nous en traçons,
Notre régle est sûre,
Car c'est la nature,
Qui guide et conduit nos crayons.
Vla ce que c'est que les francs-maçons.

Des autels pompeux nous dressons,
Vla ce que c'est que les francs-maçons.
Aux talents nous les consacrons ;
Les Muses tranquilles
Peuplent nos aziles
De leurs illustres nourrissons;
Vla ce que c'est que les francs-maçons.

Beautés pour qui nous soupirons,
Vla ce que c'est que les francs-maçons.
Vos attraits que nous révérons,
De l'être suprême
Sont L'image même :
C'est Lui qu'en vous nous adorons,
Vla ce que c'est que les francs-maçons.

Aux profanes nous l'annonçons,
Vla ce que c'est que les francs-maçons.
Modérés dans leurs passions,
Discrets près des Belles,
Sincères, fidelles,
Amis parfaits, bons compagnons,
Vla ce que c'est que les francs-maçons.

 

 

La même chanson, sous le titre Ouvrage du Maçon, figure à la Lire Maçonne (pp. 83 à 85) et à de nombreux autres recueils.

En 1761, elle se trouve aussi (pp. 297-8) dans un ouvrage profane, Les Folies ou Poésies diverses de M. Fl. ****, avec la mention Chanson maçonne sur l'air V'la c'que c'est qu' d'aller au bois gravée et imprimée en différents recueils (on voit ici que les partitions correspondent à peu près). L'auteur de cet ouvrage est Fleury, qui se dit l'auteur du texte.

Le texte se retrouve au n° 29 de ce carnet manuscrit.

Sous une forme presque identique, le deuxième couplet est (ensemble avec un extrait d'une autre chanson) cité (p. 62) par un ouvrage anti-maçonnique de 1752, Les Vrais jugemens sur la société des francs-maçons, comme un scandaleux témoignage de l'impiété des maçons :

Nos ouvrages sont tous bons,
Dans le plan que nous en traçons
Notre règle est sûre ;
Car c'est la nature,
Qui guide & qui conduit nos Crayons.

Retour au sommaire des chansons anciennes :

Retour au sommaire du chansonnier de Naudot :