Cantique du Frère Plasschaert

Cliquez ici (midi) ou ici (mp3) pour entendre cet air

Ce cantique composé par le Frère Plasschaert, 1er Grand Surveillant, a été exécuté pendant le Banquet qui a suivi la Tenue solennelle d'installation, le 11 avril 1818, de la Grande Loge d'administration méridionale des Pays-Bas.

Le thème de l'acacia et l'oranger (cfr. couplet 4) sera, à plus d'une reprise dans les années suivantes, récupéré par d'autres chansons (l'orange est la couleur des Pays-Bas, cfr. Guillaume d'Orange), dont une de 1821 et l'autre de 1825.

Voir l'air.

Plasschaert est aussi l'auteur, en 1808, et alors qu'il était Vénérable de la Candeur (pas encore fusionnée à l'époque avec la Paix), d'un cantique de ce site.

Dans son Tome II (années 1814 à 1817), Wargny nous permet de savoir qui était le Frère Plasschaert, auteur de ce cantique : il raconte en effet avec force détails (ci-dessous) et illustre (ci-contre) un événement survenu le 17 décembre 1813 et dont Plasschaert est un des héros.

On sait par ailleurs qu'il fut Vénérable de la Loge bruxelloise La Paix et Candeur ; suite à son décès le 19 mai 1821, celle-ci lui rendit un hommage funèbre le 3 juillet. (source : pp. 119 et 182 du Tome V (années 1821-24) des Annales chronologiques, littéraires et historiques de la maçonnerie des Pays-Bas à dater du 1er janvier 1814 par Auguste de WARGNY (accessible via la digithèque des bibliothèques de l’Université Libre de Bruxelles) 

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe :

Retour au sommaire de l'installation de la Grande Loge d'administration méridionale des Pays-Bas :