Le Nouveau Temple de la Loge le Travail (Bruxelles 1842)

 

Installée en 1840, la Loge bruxelloise le Travail inaugurait son propre Temple (au 5 bis Grand'Place) moins de deux ans plus tard, le 16 juin 1842 à la Saint-Jean d'été sous la présidence de son Vénérable Auguste de Wargny.

Au Tracé de cette journée, on peut lire que l'harmonie, conduite par le Frère Simon, intervint à de multiples reprises et qu'en outre de nombreux cantiques ont été chantés, dont 7 sont reproduits :

  1. couplets du Frère Lippens

  2. cantique du Frère Defrenne

  3. cantique le Repos du Frère Bourgeois

  4. cantique le Porteur de Chaux du Frère Bourgeois

  5. cantique les Réprouvés Francs-Maçons du Frère Defrenne

  6. cantique le Dieu des Francs-Maçons du Frère Bourgeois

  7. cantique Désolation et Consolation du Frère Bourgeois

La plupart de ces cantiques étaient accompagnés au piano par le Frère Artot, qui avait d'ailleurs composé la musique du deuxième.

 

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :