L'enrichissant bonheur d'une Tenue commune

Cliquez ici (midi) ou ici (MP3) pour entendre le fichier de la partition, séquencé par David C.

Cette chanson sans titre figure aux pp. 14-15 de l'annuaire 1810 de la Clémente Amitié.  

L'objet en est manifestement le même que celui des deux chansons précédentes (pp. 12 et 14), à savoir vanter la réconciliation entre des loges (les Élèves de la Nature et la Clémente Amitié, mais aussi la Paix Immortelle) que des intrigues avaient opposées et empêchées de se fréquenter, ce que l'auteur dénonce comme une privation.

Le signataire, le Frère Desève (qui est aussi l'auteur de la chanson suivante), Vénérable des Élèves de la Nature, est le dessinateur et graveur Jacques-Eustache Desève, collaborateur en 1813-14 du Dictionnaire de chimie et de métallurgie (sans doute à distinguer d'un homonyme et probablement parent, illustrateur de Racine en 1750).

Nous ne connaissons pas d'autre édition de ce texte.

Voir ici sur l'air Femmes, voulez-vous éprouver.

Posséder (cfr 4e vers du 2e couplet) est évidemment pris ici (comme à d'autres exemples, ici ou ici) au sens ancien de se trouver ensemble avec.


       

Air : Femmes, voulez-vous éprouver.

 

Je viens, mes Frères, parmi vous,
Honneur et gloire de nos temples,
Chercher dans vos travaux si doux,
Vos préceptes et vos exemples.
Nous avons besoin de leçons,
Nous sommes fils de la Nature _,
C'est au creuset des bons Maçons
Qu'on s’enrichit et qu'on s’épure.

 

Trompés long-temps par une erreur,
Nous étions restés solitaires,
Et nous nous privions du bonheur
De posséder nos meilleurs Frères ;
Mais le cœur nous a fait choisir
La félicité la plus pure,
En conseillant de réunir
L’Amitié, la Paix, la Nature.

 

En vain ici j’essayerais
De chanter la Maçonnerie,
De célébrer tous ses bienfaits,
Au gré d'un habile génie ;
Je choisis un plus court chemin,
Je fuis la gêne et la torture,
Lorsque j'ai toujours pour refrain
La Paix, l’Amitié, la Nature.

 

Par le Frère Desève, Vénérable de la Loge des Élèves de la Nature.

Retour à l'annuaire 1810 de la Clémente Amitié :

Retour au sommaire du Chansonnier :