Le magistrat irréprochable

 Cliquez ici (midi) ou ici (MP3) pour entendre cet air

L'air Le (ou : ce) Magistrat irréprochable, composé par Wicht, provient (scène 28) de la comédie (1800) Monsieur Guillaume ou le voyageur inconnu :

Le magistrat irréprochable, 
L'ennemi constant des abus, 
Le philosophe respectable, 
L'ami des talents, des vertus, 
Honorant la nature humaine 
Par son austère probité, 
Quelque part que le sort le mène 
Il marche à l'immortalité. 

Il porte le n° 76 dans la 3e édition de la Clé du Caveau :

 

il sera utilisé par Béranger pour sa chanson Le Temps.

Il sera aussi plagié par l'air dit des lanciers polonais (et sous ce titre utilisé pour la toute première édition de La Brabançonne, avant que Campenhout n'ait terminé sa propre partition).

chanson(s) de ce site utilisant cet air : 1, 2, 3, 4

 

Retour au sommaire des airs profanes :

Retour au sommaire du Chansonnier :