Arlequin Musard 

 Cliquez ici pour entendre un fichier mp3 de l'air

La Clé du Caveau renvoie, sous le n° 774 (ci-dessous), pour l'air Pégase est un cheval qui porte aux titres Aux soins que je prends de ma gloire et Vaudeville d'Arlequin Musard

Le vaudeville d'Arlequin Musard, ou j'ai le temps est une oeuvre de Désaugiers et Francis, datant de l'An XII (1804).

Le catalogue de la chanson folklorique française renvoie également pour Pégase est un cheval qui porte à Arlequin Musard, mais attribue (peut-être sur base d'un arrangement qu'il aurait publié ?) l'air à A. Piccini.

On trouve dans la comédie (1805) de Francis et Moreau Les chevilles de maître Adam, menuisier de Nevers, ou Les poètes artisans le texte suivant (p. 11), mentionné comme se chantant sur l'air du vaudeville d'Arlequin Musard :

Au soin que je prends de ma gloire,
Se joignent d'autres soins divers ;
Je veux bien vivre dans l'histoire,
Mais il me faut vivre à Nevers.
Qu'on me blâme ou non, peu m'importe,
Trop d'esprit souvent est fatal ;
Pégase est un cheval qui porte
Les grands hommes à l'hôpital.

(NB : ces deux derniers vers sont une citation de Maynard).

chanson(s) de ce site utilisant cet air : 1, 2, 3, 4, 5, 6

 

Retour au sommaire des airs profanes :

Retour au sommaire du Chansonnier :