Le Recueil du Locle (1842)

 

Ce recueil de

Cantiques maçonniques 

pour la fête patronale de St.-Jean, 

célébrée à l'Orient du Locle le 24 juin 5842.

Favorisée de députations de toutes les Respectables Loges suisses, de nos Très Chères sœurs de Mulhouse et de Besançon ; conviées à cette réunion fraternelle par les Respectables Loges Vrais frères Unis, Orient du Locle, et Amitié, Orient de la Chaux-de-Fonds.

a été imprimé en 1842 au Locle par le Frère Philippe Courvoisier.

Il comprend les textes de 26 cantiques,  en général accompagnés de la mention de l'air à utiliser ; quatre (marqués d'un * à la table ci-dessous) remontent (au moins en partie) au XVIIIe siècle ou au début du XIXe ; des autres (qui sont d'un style fort académique), nous n'avons encore trouvé de trace dans aucun autre chansonnier.

Le recueil est composé de 3 parties :

  • I Cantiques pour être chantés en Loge pendant les Travaux (4)
  • II Cantiques de banquet (18)
  • III Cantiques maçonniques (4)

Certains de ces cantiques sont (ou seront) déjà consultables sur ce site.

Voici le sommaire de ce chansonnier :

partie p. Titre Incipit
I 1 5

Cantique d'entrée

  Architecte de l'Univers

I 2 6

Cantique d’ouverture

  En ce beau jour, amis maçons

I 3 8

Invocation pendant la procession

  Etre infini, dont la toute-puissance

I 4 9

Souvenons-nous des malheureux, cantique pendant la collecte

  Frères, quand la voix du maître

II 1 13

* Cantique d’ouverture des travaux en Loge de table

  Elevons une âme pure

II 2 14

L'union maçonnique

  Par les nœuds les plus sincères

II 3 16

Première santé d’obligation : au Prince et à la Patrie

  Héritier d'un trône illustre

II 4 17

Deuxième santé d’obligation : à l’autorité maçonnique qui nous régit, ainsi qu'à tous les Grands Orients

  Nous devons des honneurs suprêmes

II 5 18

Troisième santé d’obligation : pour la santé du Très Cher Vénérable

  A notre Maître dans ce jour

II 6 19

Quatrième santé d’obligation : aux Loges alliées et correspondantes 

  Témoignons à nos sœurs fidèles

II 7 20

* (en partie)  Cinquième santé d’obligation : pour la santé des Frères Visiteurs

  L'amour de l'art qui nous inspire

II 8 21

Sixième santé d’obligation : à la prospérité de tous les maçons répandus sur la surface du globe

  Que chacun de nous apprête

II 9 22

Pour la fête patronale de St-Jean

  Laissons éclater, mes frères

II 10 24

Cantique le signe mystérieux du bonheur

  Quand le chasseur est en défaut

II 11 26

Hymne à la paix

  Sortant de son antre fétide

II 12 28

Éloge de la franche-maçonnerie

  Que d'autres du Dieu des alarmes

II 13 31

Cantique maçonnique

  Partez, favoris de la gloire

II 14 33

Qualités d’un aspirant

  Coeurs généreux et charitables

II 15 35

Les francs-maçons justifiés

  Si quelque profane vulgaire

II 16 36

* Les véritables francs-maçons

  Jadis tu chansonnais si bien

II 17 38

Cantique pendant la quête en Loge de table

  Aux yeux de la tendre amitié

II 18 40

* Cantique de clôture

  Dans ce monde, mes chers frères

III 1 44

Hymne

  Toi ! qui suspendis sur nos têtes

III 2 45

Derniers vœux

  Source ineffable de lumière !

III 3 46

Cantique pour les Loges funèbres

  Créateur de la lumière

III 4 47

Le 24 juin 5842

  Au doux aspect de la grande famille

Ce recueil sera reproduit à Neuchâtel en 1865, presque à l'identique mais avec quand même quatre différences :

Bon nombre de ces cantiques seront aussi repris au recueil Alpina de 1901.

 

Les Vrais Frères Unis

La Loge des Vrais Frères Unis existe toujours au Locle et nous avons trouvé dans son historique le texte suivant, qui donne un intéressant éclairage (illustré par le dernier cantique du recueil, celui intitulé Le 24 juin 5842) sur les circonstances de cette fête :

C'est en 1842, au Locle, que la création de ce qui allait devenir la Grande Loge Suisse Alpina fut initiée : après une première réunion en 1840 à Bâle, une Commission fut mise sur pied en vue de préparer un projet d'association regroupant toutes les loges de Suisse. Le Locle a le privilège d'être choisi pour abriter les assises d'une prochaine réunion des Loges fixée à l'année 1842. Les 24 et 25 Juin 1842, 130 participants se retrouvent au Locle pour célébrer la Fête patronale de Saint-Jean ; 11 Loges sont représentées. Le matin du 25 Juin 1842, est signé au Locle, dans une Conférence des Délégués des Loges tenue dans les locaux des Vrais Frères Unis, cet Acte d'Union, premier pas décisif dans la voie de la réunion de toutes les Loges du sol Helvétique sous une seule et même Autorité Maçonnique, constituée enfin à Zurich, en 1844, sous le titre distinctif de Grande Loge Suisse Alpina.

Retour au sommaire du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :