Bernard Muracciole

En cliquant ici, vous entendrez un extrait de son CD-livre Chants maçonniques des Hauts Grades

 

Fils du poète corse Jacques Muracciole (1902-1961), Bernard MURACCIOLE naît à Bizerte en 1937.

Doté de multiples talents, et après avoir hésité entre la bande dessinée (il a réalisé une vie de Caruso) et le professorat soit d’anglais soit de gymnastique (il fut champion universitaire d’escrime), il se tourne finalement vers le chant, et entre au Conservatoire de Nice où il obtient un premier prix.  En 1960, il est reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il bénéficie de l'enseignement de Jean Giraudeau, et dont il sort en 1966 avec trois Premiers Prix (Chant - Art lyrique - Opérette) qui lui valent un engagement à l’Opéra de Paris en tant que Ténor Lyrique.

Il va ensuite, au Châtelet notamment, chanter l’opérette classique, moderne, marseillaise, viennoise etc.

Il travaille ensuite avec Ugo Ugaro de la Scala de Milan, puis se découvre une authentique voix de baryton et entreprend une nouvelle carrière, non seulement dans le chant mais aussi dans d'autres aspects des arts de la scène : il est en effet également metteur en scène (métier dans lequel il avait fait ses débuts en 1969), décorateur, costumier, auteur de livrets et d'adaptations ... mais aussi littérateur.

Tout en enseignant dans un conservatoire parisien, il poursuit actuellement sa carrière de chanteur.

Initié en 1976 à la Loge parisienne l’Effort du Grand Orient de France, actuellement membre de la Loge parisienne Tradition et Avenir qu'il a fondée en 1991 et qu'il a présidée, membre également des Grades de Sagesse dans trois Rites, il a consacré à l'idéal maçonnique l'essentiel de son activité littéraire et discographique.

Mais il a lui-même composé la musique de certaines des chansons qu'il interprète sur ses CD, soit qu'elles soient nouvelles (parfois d'ailleurs sur ses propres textes), soit que la musique originale n'en ait pu être retrouvée.

Cela lui vaut tout naturellement une place sur ce site.

dans Carmen en 1966

 

chantant le Temps des Cerises le 1er mai 2004 devant le Mur des Fédérés, dans le cadre des manifestations organisées annuellement par le Grand Orient de France en mémoire de la Commune de Paris. 

dans la Traviata en 2007 (rôle de Giorgio Germont).

On trouvera ci-dessous une liste de ses publications (pour les 4 dernières, des informations complémentaires sont accessibles en cliquant sur l'image) :

 

Bernard Muracciole est également l'auteur des articles :

  • Art lyrique et franc-maçonnerie, dans le n° 565 (mars-avril 2010) de la revue L'éducation musicale, numéro qui consacre un riche dossier de 30 pages au thème Musique et franc-maçonnerie.

  • De la musique maçonnique (s'il en est une), dans le n° 47 (janvier 2009) de la revue La Chaîne d'Union, consacré au même thème.

CHAINE47.gif (53633 octets)

 

De nombreux extraits des interprétations de Bernard Muracciole peuvent être entendus sur ce site : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :